Retraites.jpg "Le principe d'équité tant réclamé par les Français se pose également par rapport aux retraites. Un sujet qui constitue une source d'inquiétude au point que les jeunes se sont joints aux manifestants qui ont protesté contre la dernière réforme. Et il n'est pas si sûr qu'ils n'avaient rien à y faire comme certains ont pu le dire. Oui effectivement ils auraient dû plutôt penser à leurs études et à leur travail avant. Mais les jeunes rentrent dans la vie active de plus en plus tard. On comprend alors qu'ils s'inquiètent, qu'ils veuillent savoir à quelle retraite ils auront droit. S'il faut profiter maintenant ou s'ils auront le temps de profiter plus tard (...)

Voici le message type envoyé (NDLR: à l'UMP lorsque ce parti était au pouvoir de la France): "Si vous êtes élu président de la République, aurez-vous le courage d'aligner (et non absorber!) les régimes spéciaux de la SNCF, EDF et autres sur le régime général?" Puis en juin 2009: "Je suis retraité du régime général, je suis ok pour allonger le départ, mais j'aimerais bien que les fonctionnaires passent aussi à la caisse, c'est l'impôt qui paie leur retraite et non pas les cotisations, en plus, le calcul est fait sur les six derniers mois, c'est scandaleux" (...)

Un correspondant s'interroge: "Il me semble que les comptes des retraites pourraient être nettement améliorés si enfin les salariés du privé et du public étaient logés à la même enseigne. Comment expliquez-vous qu'avec un salaire supérieur au mien d'au moins 1000€, un fonctionnaire ait un montant de prélèvement inférieur?" Un papier de La Croix intitulé "le périlleux alignement des retraites du public et du privé" confirme cette information en avril 2010"...

Extraits du livre: Est-ce que quelqu'un m'entend?, paru aux Editions terre des graves couv_lafon_web.jpg