cocarde-tricolore-de-voiture-rf-objets-a-collectionner-873354763_ML.jpg

En avril 2009, l'un des très nombreux correspondants écrit (NDLR: à l'UMP, lorsque le parti politique était au pouvoir de la France) que "l'absentéisme des députés trouve principalement sa source dans le cumul des mandats et des fonctions dans divers organismes locaux. Un député ne devrait exercer que ce mandat et ne pas avoir d'autres fonctions dans un organisme quelconque". Mais que dire face à de telles situations? Les Français n'ont pour seule réponse, à ce jour, que le même absentéisme, aux élections cette fois. De faire pareil, donc.

Ce n'est pas "l'exemple d'en haut" qu'ils attendent. Ils ne veulent plus avoir cette impression "que ça profite toujours aux mêmes". Avec des tels comportements, nos élus renvoient sur les citoyens la peur de ne pas retrouver de travail. A vouloir tout contrôler, ils en perdent la confiance qu'ils doivent nécessairement insuffler.

En psychologie, on apprend que les individus utilisent les comportements d'autrui comme guides pour leur propres conduites. Ainsi, l'exemplarité est la seule condition à remplir si l'on veut être crédible face à ses électeurs, si l'on veut que les lois soient respectées. Le psychologue américain Stanley Milgram ajoute même que l'autorité dépend du prestige de l'institution.

L'exemplarité passe obligatoirement par la fin du cumul des mandats. Elle peut être un premier pas pour libérer les énergies de notre pays, donner sa chance à tous et se dégager de cette impression qu'elle n'appartient qu'aux autres.

Extraits du livre Est-ce que quelqu'un m'entend ?, paru aux Editions terre des graves. couv_lafon_web.jpg